LA THYROÏDE: Partie 1 - Comment la thyroïde influence notre tempérament ?


​​​​​​​


En France, 10 à 15% de la population (selon les sources) serait touché par un trouble de la thyroïde et plus de la moitié est dépendant d’un substitut médicamenteux.

Le scandale du Lévothyrox de l’été 2017 témoigne de l’ampleur de cette problématique sanitaire. Mais savez-vous pourquoi les femmes sont jusqu’à 8 fois plus touchées sur cet organe que les hommes ?

A quoi sert votre glande thyroïde ?

Le rôle de la thyroïde est de réguler les niveaux d’énergie active du corps. Elle sécrète pour cela des hormones : les iodothyronines (T1, T2, T3, T4 fabriquées à partir de l’iode) qui élèvent le métabolisme en fonction des besoins de l’organisme.

Une bonne réaction thyroïdienne permet d’augmenter les fonctions vitales tels que les muscles ou le cœur deviennent plus efficaces, que les capacités digestives et le transit sont favorisés, la moelle osseuse ou les globules seront fabriqués en plus grandes quantités...

Une bonne thyroïde, c’est aussi le foie qui élimine mieux les toxines, nos gonades dont les sécrétions sont harmonisées...et notre sensibilité à l’insuline qui augmente pour faciliter la pénétration des nutriments dans nos cellules..!

HYPER OU HYPO : une solution biologique et un problème féminin !

Si le stress, l’alimentation ou l’exposition à des radiations étaient seuls responsables des troubles de la thyroïde comme on l’entend souvent dire, alors les hommes seraient autant touchés que les femmes. Mais en tant que lecteur averti de Néosanté, vous savez qu’une atteinte de la thyroïde n’est pas un dérèglement mais simplement une adaptation voulue par votre cerveau pour faire face à une situation de stress particulière.

C’est une approche fine de la psycho-biologie qui nous permet de comprendre que cette glande est associée au principe féminin. Confrontée à un danger la femme alertera (cris) et fuira, l’homme passera au combat.

Or, la fuite sera d’autant plus efficace que la thyroïde accélèrera le métabolisme pour mobiliser nos réserves en vue d’échapper à un prédateur. L’exophtalmie (lobes des yeux qui sortent de l’orbite) souvent associée à l’hyperthyroïdie permet d’augmenter le champ visuel afin de percevoir plus vite un danger pouvant venir de n’importe où.

Tous les symptômes de l’hyperthyroïdie témoignent d’une adaptation de notre organisme qui mobilise ses réserves pour faire fa