LE SAUNA : 1ère Partie Une technique naturopathique salutaire



Je me souviens de mon père qui tous les weekend d’hiver prenait dans sa salle de bain un sauna qu’il avait bricolé lui même. Une enveloppe plastique structurée par une armature en bois qui l’enveloppait complètement ne laissant dépasser que la tête. La chaleur venait d’un alcool qui brulait sous le tabouret sur lequel il s’asseyait. Folklorique me direz vous ! Cela montre simplement l’importance qu’il accordait à sa suée hebdomadaire dont il connaissait les vertus.

Le sauna moderne trouve son origine en Finlande il y a 2000 ans déjà. (« Die sauna signifie « la suée » en Finnois). Dans ce pays, toutes les familles se retrouvent les samedi soir dans le sauna familial pour partager un moment chaleureux et éliminer les toxines de la semaine. Ce jour est même appelé « sauna day »(le jour du sauna).

En France ou en Belgique la pratique du sauna se développe avec l’essor des Hôtels-SPA et grâce aux études scientifiques qui ont remis en cause certaines croyances même si certaines d’entre elles restent encore tenaces dans l’inconscient collectif ; « Le sauna serait dangereux pour le cœur et les hypertendus... », « Il donnerait des varices », « sa chaleur relâche les tissus »... .

Que se passe-t-il réellement dans notre organisme lorsqu’il est soumis à la chaleur d’un sauna ?

Si le sauna doit être chaud et sec c’est pour stimuler nos glandes sudoripares. Ces glandes secrètent la sueur dont la composition est la suivante :

  • des minéraux (Na+, Cl, K+,S, P...)

  • des produits de la dégradation des protéines (acide urique, urée, créatinine...)

  • des acides (acide lactique, acide gras ...)

  • des substances chimiques (résidus médicamentaires, toxines...)

Cette sueur est pour le naturopathe une porte de sortie très utile pour éliminer des toxines et soulager le rein qui élimine ce même type de déchets.

Dans un sauna on peut éliminer jusqu’à 40g de sueur par minute contre O,3 g habituellement !

Hormis l’élimination de toxines que ce passe-t-il dans un sauna ?

Croyance 1 : le sauna n’est pas bon pour les cardiaques.

La chaleur va entrainer une dilatation des vaisseaux sanguins cutanés, si bien que le débit à ce niveau est multiplié parfois par huit. Les résistances circulatoires périphériques sont donc diminuées et la tension artérielle va donc s’abaisser. On a tendance à croire que le sauna doit être interdit aux hypertendus de type cardiaque. C’est tout le contraire. Si la fréquence cardiaque s’accélère de 40% dans un sauna la contraction du muscle cardiaque est, elle, moins forte grâce à la diminution des résistances périphériques. Les vaisseaux étant dilatés le sang circule plus facilement.

Le sauna constitue donc un excellent outil de rééducation cardio-vasculaire en particulier pour les personnes qui ne peuvent pas faire d’exercice physique.

Croyance 2 : Il ne faut pas prendre de douche froide après.

  • Vrai pour les personnes hypertendues (le corps s’adapte au froid en augmentant la tension artérielle)

  • Faux pour la majorité des gens car une douche ou un bain froid constitue un excellent stimulant des systèmes nerveux et glandulaires qui apprennent à s’adapter efficacement à des stress et améliorent la résistance organique (Travaux de l’Abbé Kneipp).

Croyance 3 : Il faut rester longtemps dans un sauna pour beaucoup transpirer

  • Faux : Tout le monde ne transpire pas de la même façon dans un sauna. Certaines personnes non habituées à transpirer (les femmes sédentaires en particulier) se sentent vite mal à l’aise dans un sauna. Leur peau n’évacue pas assez de sueur qui est le moyen que le corps utilise pour éliminer l’excédent de chaleur accumulée. C’est pour cela que l’on préfèrera faire 2 ou 3 passages de quelques minutes plutôt qu’un long passage insupportable.

Croyance 4 : Le sauna détend

  • Vrai : Les différents passages à la chaleur et au froid vont solliciter le système neuro-glandulaire qui à la fin de la séance vont faire basculer le corps en vagotonie (phase de repos). La détente musculaire, la diminution des rythmes respiratoires et cardiaques, la sensation de chaleur... conduisent alors l’organisme vers un sommeil profond et réparateur.

Croyance 5 : Le sauna donne des varices

  • Faux : Des études finlandaises (1) ont montré au contraire que le puissant stimulus thermique élève les capacités de défenses immunologiques. De plus à travers l’entrainement vasculaire et l’extinction des oedemes sa pratique régulière diminue le risque de varice et de thrombose.

Croyance 6 : Le sauna est mauvais pour les femmes enceintes

  • Faux : Des saunas réguliers diminuent la durée et les douleurs de l’accouchement (selon Grüberger 1981).

  • Vrai : Bien sur il faudra éviter cette pratique en cas de grossesses pathologiques, risque d’accouchement prématuré...

Le sauna est une technique de santé naturelle faisant partie intégrante des protocoles de la naturopathie et en particulier de la cure de désintoxication. Que vous soyez bien portant ou une personne souffrant de pathologies arthritiques, de certains troubles respiratoires ou cardio-vasculaires... vous trouverez dans cette pratique une compensation non négligeable à un mode de vie stressant et trop souvent sédentaire.

Le mois prochain nous détaillerons le protocole pour prendre un sauna dans les meilleures conditions possible pour une plus grande efficacité.

Jean Brice THIVENT

(1) Fritzsche-Fritzsche 1975

#Naturopathie #sauna #technique #detox

164 vues

Posts récents

Voir tout

LA PEAU MIROIR DE NOTRE SANTE

Notre peau est un peu la vitrine de notre santé, du moins des signes de l’âge, de la fatigue, de nos intoxications… mais aussi de nos stress qui peuvent s’exprimer à travers des symptômes cutanés. Mêm

© 2015 par Alsace-Naturo

CONTACTEZ NOUS

Jean-Brice Thivent

06 95 30 37 87

Patrice Raganelli

06 58 83 86 41

neosante belgique naturopathe decodage
39929-patrice-raganelli---05---png.png

© 2016  Association Formation Alsace de Naturopathie

N° Siret du siège: 843 372 012 00016