LE FRUCTOSE (2ème PARTIE) : DOIT-ON CONSOMMER DES FRUITS ET DES JUS DE FRUITS ?



LE FRUCTOSE : L’ENNEMI DU FOIE

Aux USA 80% des 600000 produits alimentaires sont sucrés au HFCS (High Fructose Corn Syrup). Ce fructose est particulièrement présent dans les boissons sans alcool : sodas, eaux aromatisées, limonades, tonics, thés glacés...Mais on trouvera aussi du fructose dans les fruits et les jus de fruits !

Les effets du fructose dans les boissons

« Pour le cerveau la nourriture liquide est mal comptabilisée » nous explique Irène Margaritis, chef de unité des risques alimentaires à l’Anses. La raison ? Pour s'hydrater, notre organisme n'a réellement besoin que d'eau, laquelle n'apporte pas de calorie... Du coup, l'être humain n'a pas développé de mécanisme biologique permettant à l'organisme d'évaluer d'éventuelles calories liquides. Au paléolithique il n'y avait ni jus ni soda !

Le fructose diminue notre sensation de satiété. Selon Katleen Page (Université de Californie) : « Consommer du fructose pourrait pousser les gens à trop manger »

Y a t-il une différence entre un soda et un pur jus de fruit en bouteille ?

Bien sur, un jus de fruits contiendra sans doute moins de conservateurs, moins d’acidifiants ou autres molécules de synthèses qu’un soda, mais en ce qui concerne la teneur en sucre et en fructose, elle est identique. Et cela même s’il s’agit d’un pur jus de fruit. Celui ci est stérilisé et n’apporte donc aucun nutriment intéressant si ce n’est ce fructose qui deviendra vite un facteur de la stéatose hépatique.

Le fructose stimule les modifications métaboliques qui aiguillent vers un stockage dans les tissus adipeux abdominaux. Ce mécanisme avait son utilité pour nos lointains ancêtres qui n'avaient qu'un accès à des quantités très limitées de fructose (fruits mûrs). A notre époque où l'ajout de sucre dans l'alimentation est courant cet avantage est devenu un inconvénient.

Alors doit-on continuer à consommer des fruits et jus de fruits ? L’avantage des fruits en plus de leur teneur en vitamines, antioxydants et minéraux est qu’ils contiennent des fibres susceptibles de limiter l’assimilation du fructose. Ils restent donc des aliments intéressants pour notre santé à condition tout de même de ne pas en consommer trop.

«  Quel que soit l’aliment ou le produit d’origine, une molécule de fructose reste une molécule de fructose, insiste le Pr Tounian L’organisme ne fait pas la différence ! »(1).