top of page

Symbolique du coeur et génomique


Savez-vous que plus de la moitié des personnes qui font un infarctus ont des taux de cholestérol normaux ? Pourquoi l’infarctus du myocarde est une maladie qui touchent uniquement les hommes avant 50ans ? Pourquoi les femmes ne font que très peu d’infarctus avant la ménopause ? A l’opposée pourquoi les problèmes de varices et de phlébites sont-ils des troubles à dominantes féminines ? Pourquoi l’anémie n’est pas toujours associée à une carence en fer ? Parmi toutes les formes d’hypertension la plus courante est celle associée à un syndrome métabolique : Mais savez vous quelle est le lien entre du surpoids, des graisses viscérales et une hypertension artérielle? Quelles analyses sanguines doivent-elles être considérées comme des alertes de l’état cardio-vasculaire ? Comment le cholestérol pourrait-elle être une molécule dangereuse si nous en fabriquons une grande partie dans notre foie ?

Toutes les pathologies cardio-vasculaires sont guérissables ou peuvent-être anticipées ou au moins améliorées. Encore faut-il savoir comment. Un médicament anticholestérolémiant (statine) ou un régime sans graisse saturée ne vous protègeront pas d’un futur infarctus ou d’un AVC. Les études sont formelles. Pas de prévention sans remise en cause de notre hygiène de vie et des conflits psycho-émotionnels qui sont à l’origine de certaines maladies cardio-vasculaires.


Lors de notre prochaine formation les 18 et 19 novembre 2023 à Sarrebourg (ou en Visio Skype.) je répondrai aux questions ci-dessus et à bien d’autres. Nous verrons, à travers une double approche (Psychobiologique et naturopathique) comment décoder les principaux troubles cardio-vasculaires et comment proposer pour chacun d’eux un accompagnement global en naturopathie.

Une partie de ce stage (Dimanche 19/11 de 14h à 18h) sera consacrée à la génomique, une véritable révolution dans la compréhension de l’influence de nos gènes sur notre santé.


  • La génomique (et la paléo génomique) proposent depuis près de 10 ans des tests permettant de mieux comprendre les prédispositions voire les facteurs limitant de notre biologie individuelle face aux désordres de notre santé. Associés à l'analyse du phénotype (caractéristiques observables résultant de l'interaction entre le génotype et l'environnement), ces tests permettent d'individualiser les conseils liés à l'hygiène de vie mais aussi à la nutrition. Les analyses de polymorphismes génétiques "clés" réalisées à partir de génomes de consultants, sont possibles aujourd'hui pour une centaine d'euros et à l'aide d'outils web.

C’est grâce à cette approche que vous comprendrez pourquoi certains d’entre nous peuvent consommer des graisses animales sans souci là ou d’autres avec ce même « régime » développerons des troubles métaboliques. Il en est de même face à notre tolérance aux glucides et à d’autres nutriments…


Renseignements complémentaires : jbnaturo@orange.fr / Tel : 06 95 30 37 87


En attendant voici un petit décodage de la symbolique à travers une analyse du « verbe » (Attention : chaque partie du cœur ventricule, oreillette, artères… renvoient à un décodage plus précis. Cette approche symbolique ne donne pas la tonalité exacte de toutes les pathologies cardiaques !)



Décodage et symbolique du cœur

Le cœur est l'organe central du corps, il est le symbole de l'amour, de la vie car c'est lui qui assure la circulation du sang, symbole de vie. Le cœur, par ses deux mouvements (aspiration et expiration du sang) exprime les deux faces de l'amour: le don et l'accueil.

En Hébreu le cœur se dit Lev. Si l’on fait un parallèle en langue des oiseaux, on a dit que L, c’est la jambe qui crée le mouvement, et Beith, dans la symbolique, c’est la maison. On pourrait dire que c’est le mouvement qui va dans la maison. Voilà pourquoi, chaque fois qu’un membre de la famille est mis dehors, exclu du foyer ou en d'autres termes plus familier «foutu à la porte», il est à l’envers du cœur. C'est dans ce contexte ou avec ce type de mémoire que l'on peut trouver une pathologie du cœur.

De plus Lév semble venir de la racine «h'alav», qui signifie aussi «le lait» et renvoie au verbe «traire». Le mouvement de la traite du lait ressemble au mouvement de va et vient du cœur. Chaque fois qu'il y a un problème cardiaque il serait intéressant de chercher des liens avec des enfants qui n’ont pas été allaités (dans la généalogie) , qui n’ont pas reçu le lait de la mère et donc pas suffisamment d'amour. Le cœur symbolise la maison dans laquelle nous avons reçu la vie et l'amour nourricier. Il symbolise à la fois le père et la mère c'est à dire la source de vie.

Les pathologies cardiaques racontent souvent nos premiers rapports à l'amour parental.


Si vous souhaitez vous aussi apprendre le décodage biologique des maladies à travers l'éthologie, la symbolique ou la biologie contactez-moi


Thivent Jean Brice

jbnaturo@orange.fr

Tel:0695303787

132 vues0 commentaire

Comments


bottom of page