POURQUOI L’EXERCICE PHYSIQUE EST_IL UNE TECHNIQUE MAJEURE DE LA NATUROPATHIE ET DE NOTRE BIEN ETRE ?



« L’homme a inventé les diligences mais a perdu l’usage de ses pieds »

Cette citation d’Emerson est hélas encore pleinement d’actualité même si l’on reconnaît aujourd’hui l’intérêt d’une pratique physique régulière pour la santé.

L’homme d’aujourd’hui a quasiment la même constitution que son ancêtre chasseur-cueilleur. Nous sommes fait pour réaliser chaque jour l’équivalent d’une chasse ou d’un parcours naturelle d’au moins 8 à 15 km.

Chaque jour passé assis dans un bureau nous met en dette de mouvement pour lequel nous sommes programmés. « Tout être vivant à l’état libre, parvient à son développement physique complet par la simple pratique des exercices et des mouvements auxquels il est destiné par nature » HEBERT – 1922). (1) Sans une pratique régulière pas développement complet ni de bonne santé ! La sédentarité chronique est sans doute l’un des facteurs principaux de notre perte de vitalité et de nos déficiences organiques. Elle est responsable de :

  • sous oxygénation tissulaire

  • ralentissement des échanges métaboliques

  • mauvaise nutrition cellulaire

  • éliminations ralenties

  • baisse de la densité osseuse et musculaire (sarcopénie)

  • baisse des capacités cardio-vasculaires et respiratoire

  • dévitalisation par carence de contact à la nature

  • sur-mentalisation et stress

  • accumulation de toxines et surcharges pondérales

  • ...

La vie et le mouvement sont indissociables. S’immobiliser c’est un peu mourir chaque jour !

Très souvent, les naturopathes et autres praticiens de santé proposent des cures basées sur une réforme de l’hygiène alimentaire associée à une prescription de plantes, de vitamines ou de probiotiques et parfois un peu de relaxation ou de soins manuels et énergétiques. Ces conseils suffisent la plupart du temps à améliorer le niveau de bien-être de leur patient. Cependant ils négligent une technique majeure de la naturopathie et n’optimisent donc pas la cure.

On fait de la santé avec de « bons aliments », « une pensée juste » et « un mouvement adaptée ». L’Hygiène alimentaire, l’hygiène psychologie, et l’hygiène physique constituent les trois piliers de la santé. Enlevez l’un d’eux et votre santé sera bancale. L’exercice physique devrait donc être prioritaire sur les autres techniques naturelles de santé telles que la phyto-aromathérapie, l’hydrothérapie, la complémentation nutritionnelle, les massages... . Même si l’un n’empêche pas d’utiliser les autres

A tous les âges, l’exercice physique bien ajusté pourra répondre à l’un de vos besoins.

Savez vous qu’une pratique à raison de 2 à 3 séances/semaines d’exercices modérés durant une période de 3 mois suffit pour améliorer de façon significative des paramètres de santé tels que :

  • Baisse de la tension artérielle, de la glycémie et de la résistance à l’insuline,

  • Meilleure efficience cardiaque, amélioration du retour veineux

  • Augmentation de la densité osseuse et du tonus musculaire

  • Amélioration des sécrétions de testostérone (effet sur la libido et l’état psychologique)

  • Capacité respiratoire augmentée

  • Digestion et équilibre intestinal améliorée

  • Réduction des états inflammatoires

  • Réduction du stress...

Les effets santé de l’exercice physiques sont impressionnants, ils ne coutent quasiment rien et sont à la portée de tous à tout âge de la vie, à condition de faire des choix de pratiques judicieux en adéquation avec nos objectifs-santé bien-être et nos capacités.

Face aux innombrables méthodes d'exercice physique qui nous sont vendues comme des panacées pour notre santé (Fitness, Pilate, Yoga, Jogging, Musculation, Aquagym, Randonnée, Crossfit., Gym douce...) il peut être parfois difficile de s’y retrouver. Mais aucune méthode n’est meilleure qu’une autre. Elles ont toutes leur intérêt et répondent chacune à des besoins précis.

C’est l’un des rôles du naturopathe de vous proposer une activité adaptée à vos besoins et à votre vitalité. Un bilan de vitalité (morphologique, iridologique) associé à une anamnèse (questions) lui permettra de vous proposer une pratique qui réponde aux objectifs de votre cure. Par exemple, pour une personne âgée, rétractée, marquée par une perte de souplesse, on orientera la pratique vers une gymnastique désarthritisante basée sur des mouvements d’ouverture articulaire. Pour une autre souffrant d’ostéoporose, la pratique visera à stimuler la reconstruction osseuse et améliorer les sécrétions hormonales. Des efforts plus intenses et ciblés basées sur des résistances seront alors davantage conseillés. Pour une personne souffrant de syndrome métabolique (surpoids, hypertension, fragilité cardio-vasculaire...), la pratique sera basée sur l’amélioration des facteurs d’endurances par une activité associant efforts modérés et réguliers dans un premier temps pour ensuite évoluer vers un travail plus intense mais fractionné.

Le rôle du naturopathe est d’apprendre à son patient à devenir acteur de sa santé. Il lui expliquera comment adapter son effort en fonction de ses ressentis (essoufflement, sudation, fréquence cardiaque, tension musculaire...) et à ajuster ses mouvements pour qu’ils soient le plus efficaces possibles. Si dans un premier temps le naturopathe peut jouer un rôle de coach (accompagnateur), il ne perdra pas de vue qu’il doit rendre son patient autonome dans sa prise en charge. C’est son rôle d’éducateur de santé que de donner à chacun les moyens de gérer son capital santé.

Chaque amélioration constatée sur le plan physique aura des répercussions sur les autres plans (mental, émotionnel, énergétique). Ces améliorations seront objectivées par des paramètres physiologiques (Ralentissement de la fréquence cardiaque, baisse de la tension, perte de masse grasse et prise de masse maigre (muscle), mieux être psychologique, amélioration de la qualité du sommeil... Chaque visite chez son naturopathe doit être l’occasion pour le patient de faire constater ses progrès qui seront une source de motivation et pour le naturopathe l’occasion d’encourager son patient à ajuster sa pratique pour encore évoluer. Chaque étape est un pas de plus vers la santé globale

Nos besoins évoluent en effet au fil de notre réforme d’hygiène de vie. Par exemple, je peux avoir besoin lors d’une première phase de revitalisation d’une pratique physique orientée vers la recherche de tonification musculaire associée à des exercices de respiration. Dans un second temps, et une fois ce premier objectif atteint, peut-être faudra-t-il améliorer mes capacités cardiovasculaires ou ma souplesse. Mon choix de pratiques évoluera alors.

Certains praticiens de santé ont tendance à prescrire de longues listes de compléments alimentaires très onéreux dont les effets sont souvent loin d’égaler ceux d’une pratique physique bien conduite (et gratuite). Aussi, si votre médecin ou praticien de santé oublie de vous proposer de bouger, alors prenez vous-même l’initiative de chausser vos baskets ! (Encore que je préfère la pratique pied nu au contact de la terre !). Pas besoin de prescription pour vivre comme la nature l’a prévu ! Et ne me sortez pas l’excuse de « je n’ai pas le temps pour faire du sport ». 20 minutes d’exercices bien réalisés tous les deux jours suffisent à donner des résultats significatifs !

Gardez à l’esprit que le mouvement n’est pas une panacée, il ne vous guérira pas de tous vos maux mais il améliorera votre qualité de vie ! Il est un facteur de santé incontournable qui participe au processus d’auto-guérison.

(1) l’hébertisme est une philosophie de vie inspirée des peuples ayant gardés un mode de vie ancestral. En observant ces peuples Hebert inventa au début du 20eme siècle la méthode naturelle, une pratique physique basée sur la réalisation de parcours visant à reproduire tous les mouvements de la chasse (courir, sauter, ramper, escalader, nager, lancer...). Cette méthode est à l’origine des parcours de santé et aujourd’hui du Paléofit ou Crossfit.

#sport #exercice #physique #naturopathie

272 vues

Posts récents

Voir tout

LA PEAU MIROIR DE NOTRE SANTE

Notre peau est un peu la vitrine de notre santé, du moins des signes de l’âge, de la fatigue, de nos intoxications… mais aussi de nos stress qui peuvent s’exprimer à travers des symptômes cutanés. Mêm

© 2015 par Alsace-Naturo

CONTACTEZ NOUS

Jean-Brice Thivent

06 95 30 37 87

Patrice Raganelli

06 58 83 86 41

neosante belgique naturopathe decodage
39929-patrice-raganelli---05---png.png

© 2016  Association Formation Alsace de Naturopathie

N° Siret du siège: 843 372 012 00016